À propos

IMG_20131118_174400Texte publié dans le journal La Tribune Express, le 6 septembre 2013.
Texte : Stéphane Lajoie
Photos : Stéphane Lajoie
Pascal P.-Gauthier
Sylvain Côté

Fonceur, il laisse libre cours à son imagination et fait fi des détracteurs. Plus qu’un homme de télé, le tournant du quart de siècle est un moment charnière pour Sylvain Côté, une occasion de voir plus loin sans toutefois délaisser l’intérêt local qui lui garde les deux pieds sur terre et le sourire au visage.

«Quand j’ai fait mes premiers pas à la TVC d’Argenteuil, j’avais 11 ans et je roulais des fils en tant que bénévole, s’est-il rappelé. Un trip de kid à l’époque, qui s’est transformé en une profession et surtout une passion. Avec l’émission Méchant quart d’heure, j’ai fait plus de 200 émissions, pas mal pour un 15 minutes bouche-trou lancé pour être en règle avec Vidéotron!» Mais, comme dans tout, il ne faut pas rester sticker sur quelque chose. Les gens m’associent au Méchant quart d’heure et je le prends comme un compliment. Mais le temps était venu de passer à autre chose, le temps était venu d’explorer d’autres défis.»

1005153_482630601831499_2056968671_nL’humour est un rouage important de la personnalité de Sylvain Côté et lui permet de garder un sain équilibre entre la raison et la passion. En plus de jongler avec l’idée de créer ses propres monologues, en 2013, il s’est associé avec le J-Fest de Saint-Jérôme, un festival de musique et d’arts, pour la réalisation d’une capsule humoristique en compagnie des absurdes Denis Drolet.

DSCN0098«C’était spécial de réaliser les clips en humour tout en gardant en mémoire que c’est un outil de marketing pour le festival, a-t-il dit. La publicité, c’est un autre monde, tout comme filmer en coulisses lors d’un lancement de disque. Lorsque j’ai fait la tournée avec le chanteur Marc Gabriel, ou, plus récemment, au côté du Mercedes Band et de Jean-Marc Parent, il y a une adrénaline différente et le feeling de mélanger mes passions pour l’humour, la musique et le vidéo est vraiment unique.»

IMG_3804Derrière la caméra, Sylvain Côté recherche le trip, cette extase qui est un véritable goût de vivre. En tant que fan fini de l’Heure JMP, travailler au côté du vétéran humoriste et d’une équipe de production à la Place des Arts pour l’Événement JMP était à la fois un honneur et l’expérience d’une vie.

«En ce moment, ce que je veux faire, c’est expérimenter et vivre ça le plus intensément possible. Mon travail à la TVC me donne une liberté qui n’a pas de prix. À la télé, je peux faire valoir les talents locaux et avoir du fun avec le monde de Lachute. Le reste, je peux l’expérimenter à ma manière. Je veux réaliser des choses qui me font vibrer. Je veux toucher à l’humour, je veux explorer le domaine du documentaire avec les musiciens de la rue et continuer à couvrir des lancements d’albums. Il n’y a pas de grand plan, je veux tout simplement tripper et produire…»

hommageDe sa compilation de Méchant quart d’heure aux infâmes 2 minutes en passant par les DVD de PCDM et celui de Frisotine, Sylvain Côté n’a pas froid aux yeux derrière la caméra. Il donne la chance au sujet de se faire valoir et laisse l’histoire s’écrire d’elle-même en images tout en la faisant passer dans son filtre coloré et loufoque. Bientôt aux commandes de la réalisation du vidéoclip Non, je ne regrette rien du Mercedes Band, la chanson pourrait être sa maxime. Payé, balayé, oublié, rien de mieux que de repartir à zéro à chaque projet.

«Il ne faut pas avoir peur de faire ce que l’on aime et surtout, ne pas se mettre au pied d’un mur en pensant à l’opinion des autres, a-t-il conclu. Si j’avais écouté tout le monde, je n’aurais jamais osé faire la plupart de mes réalisations. Quand j’ai du plaisir derrière la caméra, c’est bon signe pour le produit final. Je ne suis pas là pour m’ennuyer, ça serait plate en maudit comme vie!»

Années importantes :
2011 : 3e place au Triathlon du français à Télé-Québec
2014 : Membre de l’Association des Réalisateurs et Réalisatrices du Québec
2014 : 10 ans d’implication
2014 : Réalisateur du DVD de Brian and the Bluestorm
2015 : Documentaire Jusqu’au bout au Festival des Films de Montréal
2016 : TVA Nouvelles