Faits divers

Baisse tes hautes!

imagesCe soir, je reviens du cinéma. Je suis allé voir Louis Cyr, un très bon film! Sur le chemin du retour, il fait sombre. Très sombre. Sur la route 148, les lampadaires se font rares. Donc, les automobilistes utilisent leur phares au maximum. 

 

À la radio, la musique de Joe Dassin jouait. Je roulais sur la route 148, direction Lachute. À en-pleine-nuit-l-automobiliste-a-roule-sur-quelque-chose_631502_510x255Marelan. En sens inverse, il y a une voiture qui se dirige vers Grenville. Les lumières sur  »les hautes ». Par politesse, et par sécurité, je baisse toujours mes lumières lorsque je rencontre un autre véhicule le soir. Pas lui. Je déteste ça quand ils font ça! Ses lumières étaient tellement fortes, que je ne voyais plus la ligne blanche sur le bord de la chaussée. J’en était aveuglé. Et au milieu de nul part, surgit un bac vert. Oui! Un fameux bac où l’on met nos sacs à vidanges! Devinez la suite!

bac010J’ai frappé de pleins fouet le bac vert qui était vide, heureusement. Un bac vert foncé comme la noirceur de la nuit. Le bac s’est fracassé sur le véhicule en sens inverse et le bac a éclaté en quelques morceaux. Tout de suite je me range sur le côté. Je calcule mon pouls.  Et si tu n’existais pas, dis-moi pourquoi j’existerais, chantais la radio. Je regarde derrière moi, la voiture ne s’est jamais arrêtée! Ma première question était : Mais pourquoi il y avait un bac vert en plein milieu de la route? Ça va pas là ça d’habitude! D’habitude. Pourquoi l’autre n’a pas baissé ses lumières? Pourquoi n’est-il pas arrêté lui aussi comme moi j’ai fait pour savoir si on avait pas blessé personne? Je fais le tour pour être sûr que personne n’est blessé ou si j’ai pas cassé quelque chose d’important.

À ma grande surprise, j’ai cassé la lumière de devant, et le bac vert. Un peu d’égratignure lumiere0sur la peinture de ma van. Mais vu que c’est une vieille van, et que le matériel m’importe peu, je suis retourné voir l’état du bac vert. Vide. Craqué. Les roues sont en milles morceaux. Un sac de Tigre Géant. Je fais le tour des autres bacs longeant la route 148. Ils sont tous pleins! Mais pas celui que j’ai frappé. Est-ce quelqu’un qui voulait faire une mauvaise farce? On aurait pu blessé gravement ceux qui m’ont aveuglés avec leur lumières halogènes. Ou même moi, j’aurais pu me faire mal! Heureusement que Chevrolet font des camions solides.

Après cette aventure, je me pose la question suivante : Devrait-on, par mesure de sécurité mettre des collant auto-réfléchissant sur les bac lorsqu’ils sont en bordure des chemins?

Peu importe. Lorsque vous rencontrer un autre véhicule sur la route, baissez vos phares. Propriétaires de bacs verts, vérifiez si vos bacs sont aux bons endroits.

La radio continuait : Je crois que je l’aurais trouvé, le secret de la vie, le pourquoi. Simplement pour te créer.

(3 commentaires)

  1. Ben bâtard 😮 J’en ai vu souvent des bacs trainer dans la rue car l’éboueur l’a lancé un peu vite ou à cause d’un coup de vent. C’est vraiment étrange que seul celui dans le chemin était vide… Content que tu t’en sorte indemne. Dommage pour la van 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s